Aller au contenu principal »

la veranda en kiosque chaque trimestre : news, reportages, materiaux, annuaire
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2017 n°51 - Été 2017
  • Véranda magazine Avril / Juin 2017 n°50 - Printemps 2017
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2017 n°49 - Hiver 2017
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2016 n°48 - Automne 2016
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2016 n°47 - Été 2016
  • Véranda magazine Avril / Juin 2016 n°46 - Printemps 2016
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2016 n°45 - Hiver 2016
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2015 n°44 - Automne 2015
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2015 n°43 - Été 2015
  • Véranda magazine Avril / Juin 2015 n°42 - Printemps 2015
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2015 n°41 - Hiver 2015
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2014 n°40 - Automne 2014
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2014 n°39 - Été 2014
  • Véranda magazine Avril / Juin 2014 n°38 - Printemps 2014
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2014 n°37 - Hiver 2014
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2013 n°36 - Automne 2013
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2013 n°35 - Été 2013
  • Véranda magazine Avril / Juin 2013 n°34 - Printemps 2013
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2013 n°33 - Hiver 2013
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2012 n°32 - Automne 2012
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2012 n°31 - Été 2012
  • Véranda magazine Avril / Juin 2012 n°30 - Printemps 2012
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2012 n°29 - Hiver 2012
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2011 n°28 - Automne 2011
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2011 n°27 - Été 2011
  • Véranda magazine Avril / Juin 2011 n°26 - Printemps 2011
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2011 n°25 - Hiver 2011
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°24 - Automne 2010
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2010 n°23 - Été 2010
  • Véranda magazine Avril / Juin 2010 n°22 - Printemps 2010
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2010 n°21 - Hiver 2010
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°20 - Automne 2009
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2009 n°19 - Été 2009
  • Véranda magazine Avril / Juin 2009 n°18 - Printemps 2009
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2009 n°17 - Hiver 2009
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2008 n°16 - Automne 2008
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2008 n°15 - Été 2008
  • Véranda magazine Avril / Juin 2008 n°14 - Printemps 2008
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2008 n°13 - Hiver 2008
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2007 n°12 - Automne 2007
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2007 n°11 - Été 2007
  • Véranda magazine Avril / Juin 2007 n°10 - Printemps 2007
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2007 n°9 - Hiver 2007
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2006 n°8 - Automne 2006
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2006 n°7 - Été 2006
  • Véranda magazine Avril / Juin 2006 n°6 - Printemps 2006
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2006 n°5 - Hiver 2006
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2005 n°4 - Automne 2005
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2005 n°3 - Été 2005
  • Véranda magazine Mars / Avril 2005 n°2 - Printemps 2005
  • Véranda magazine Janvier / Février 2005 n°1 - Hiver 2005

Hans van Heeswijk, l’architecte néerlandais qui a construit cette maison de verre en 2011, a répondu aux attentes du porteur de projet qui souhaitait une maison offrant des vues panoramiques sur le parc et le paysage environnants. Il convient de préciser que cette construction peu banale est située sur une île artificielle créée depuis peu dans les faubourgs d’Amsterdam. Cette maison étant très isolée de son voisinage, il devenait possible de concevoir en façade arrière des pièces de vie totalement vitrées par des châssis Minimal Windows de Keller sur toutes leurs faces. En revanche, la façade avant, ouvrant sur la rue, est intégralement habillée de panneaux perforés en aluminium dont certaines parties sont escamotables pour occulter ou dégager les fenêtres.

Lumière absolue

Le glasshouse dans sa perfection

Tendance lourde de l’architecture contemporaine, en adéquation avec les contraintes énergétiques actuelles, le minimalisme privilégie la multiplication des surfaces vitrées dans le bâtiment. Cette vogue stylistique est en phase avec l’importance des apports solaires dans le bilan énergétique des constructions. Ces concepts trouvent une expression parfaite dans les solutions Glasshouse et Minimal Windows de Keller qui composent des façades-verrières épurées à l’extrême.

La maison sur l’île de Hans van Heeswijk

Un tel projet peut sembler totalement improbable, voire délibérément utopique. Il rappelle d’ailleurs, toutes proportions gardées et soixante ans plus tard, celui que Le Corbusier réalisa en 1952 à Marseille. La Cité radieuse (que les Marseillais de l’époque nommaient ironiquement “la maison du fada“), concept d’habitation modulaire qui inspira largement les urbanistes des années 60, dérangeait les esprits par son inspiration non conventionnelle. Hans van Heeswijk, l’architecte néerlandais qui a construit cette maison de verre en 2011, a répondu aux attentes du porteur de projet qui souhaitait une maison offrant des vues panoramiques sur le parc et le paysage environnants. Il convient de préciser que cette construction peu banale est située sur une île artificielle créée depuis peu dans les faubourgs d’Amsterdam. Cette maison étant très isolée de son voisinage, il devenait possible de concevoir en façade arrière des pièces de vie totalement vitrées sur toutes leurs faces. En revanche, la façade avant, ouvrant sur la rue, est intégralement habillée de panneaux perforés en aluminium dont certaines parties sont escamotables pour occulter ou dégager les fenêtres.

Le projet comporte trois niveaux et un sous-sol pour une surface totale de 270 m². Les volumes intérieurs sont conçus en duplex ou triplex pour partie, avec des volées de marches pour passer d’un niveau à l’autre. Quelle que soit la position de l’observateur à l’intérieur du volume, il bénéficie toujours d’une vue admirable sur le plan d’eau situé au pied de la maison. Le cœur de l’immeuble est constitué d’une tour de service en béton, qui englobe les sanitaires, des pièces de rangement et un ascenseur. Les pièces de nuit étant orientées à l’est et occultées par des panneaux opaques, l’intimité et le sommeil des occupants sont donc parfaitement préservés. Une attention particulière a été portée aux exigences de durabilité et d’économies d’énergie : une pompe à chaleur et des capteurs photovoltaïques permettent de gérer avec pertinence ces aspects.

De par ses caractéristiques particulières et les matériaux utilisés, une telle maison pourrait aisément relever du concept de véranda : les châssis en aluminium Minimal Windows omniprésents et les vitrages à isolation renforcée constituent une gigantesque verrière qui communique intensément avec l’environnement. La façade vitrée étant orientée à l’ouest, les couchers de soleil peuvent être admirés sans modération tous les soirs, créant un spectacle magnifique et renouvelé dont les propriétaires ne se lassent jamais.

La technologie développée pour la gamme Minimal Windows exige un haut niveau de performance. Les châssis Minimal Windows s’intègrent parfaitement dans le concept de Glasshouse, littéralement “maison de verre“, assurant l’exposition optimale des intérieurs à la lumière naturelle. L’objectif de ce concept repose sur un principe fort simple : réduire à leur plus simple expression les sections des châssis tout en préservant leur stabilité et en favorisant la facilité de manœuvre des coulissants. Le résultat parle de lui-même : l’épaisseur des dormants est réduite à 38 millimètres et peut même être totalement effacée en intégrant les châssis à la maçonnerie (y compris dans le plafond et le sol). L’impression est alors d’une transparence totale de la baie vitrée. Quant aux coulissants, la largeur apparente des profilés intermédiaires n’est que de 20 millimètres ! Vus à une certaine distance, les châssis Minimal Windows donnent le sentiment d’un filigrane vertical à peine perceptible, qui rythme très élégamment une longue façade. « Toutes nos réalisations répondent à une philosophie de qualité exigeante qui se traduit par l’utilisation de matériaux haut de gamme et une technologie éprouvée » résume Norbert Keller, PDG de la société. Keller AG est représenté en France par cinq partenaires : Turpin-Longueville en Ile de France et Nord, Les Jardins d’Orangerie pour la région Centre et les Pays de Loire, Marmer S.A. dans le Sud-Ouest, Hamelin Aluglace en Bourgogne-Franche-Comté et enfin Monaco Fenêtres dans le Sud-Est.