Aller au contenu principal »

la veranda en kiosque chaque trimestre : news, reportages, materiaux, annuaire
  • Véranda magazine Avril / Juin 2017 n°50 - Printemps 2017
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2017 n°49 - Hiver 2017
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2016 n°48 - Automne 2016
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2016 n°47 - Été 2016
  • Véranda magazine Avril / Juin 2016 n°46 - Printemps 2016
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2016 n°45 - Hiver 2016
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2015 n°44 - Automne 2015
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2015 n°43 - Été 2015
  • Véranda magazine Avril / Juin 2015 n°42 - Printemps 2015
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2015 n°41 - Hiver 2015
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2014 n°40 - Automne 2014
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2014 n°39 - Été 2014
  • Véranda magazine Avril / Juin 2014 n°38 - Printemps 2014
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2014 n°37 - Hiver 2014
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2013 n°36 - Automne 2013
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2013 n°35 - Été 2013
  • Véranda magazine Avril / Juin 2013 n°34 - Printemps 2013
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2013 n°33 - Hiver 2013
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2012 n°32 - Automne 2012
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2012 n°31 - Été 2012
  • Véranda magazine Avril / Juin 2012 n°30 - Printemps 2012
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2012 n°29 - Hiver 2012
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2011 n°28 - Automne 2011
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2011 n°27 - Été 2011
  • Véranda magazine Avril / Juin 2011 n°26 - Printemps 2011
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2011 n°25 - Hiver 2011
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°24 - Automne 2010
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2010 n°23 - Été 2010
  • Véranda magazine Avril / Juin 2010 n°22 - Printemps 2010
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2010 n°21 - Hiver 2010
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°20 - Automne 2009
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2009 n°19 - Été 2009
  • Véranda magazine Avril / Juin 2009 n°18 - Printemps 2009
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2009 n°17 - Hiver 2009
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2008 n°16 - Automne 2008
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2008 n°15 - Été 2008
  • Véranda magazine Avril / Juin 2008 n°14 - Printemps 2008
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2008 n°13 - Hiver 2008
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2007 n°12 - Automne 2007
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2007 n°11 - Été 2007
  • Véranda magazine Avril / Juin 2007 n°10 - Printemps 2007
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2007 n°9 - Hiver 2007
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2006 n°8 - Automne 2006
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2006 n°7 - Été 2006
  • Véranda magazine Avril / Juin 2006 n°6 - Printemps 2006
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2006 n°5 - Hiver 2006
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2005 n°4 - Automne 2005
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2005 n°3 - Été 2005
  • Véranda magazine Mars / Avril 2005 n°2 - Printemps 2005
  • Véranda magazine Janvier / Février 2005 n°1 - Hiver 2005

Notre enquête sur une catastrophe évitée de justesse.

Véranda Magazine n° 50 - Avril / Juin 2017

La plus belle véranda du monde peut un jour ou l'autre devenir un cauchemar par la faute de fondations mal conçues ou mal réalisées. C'est la mésaventure dont a été victime Monsieur R. quelques mois seulement après l'achèvement de sa superbe véranda. Et pourtant, la terrasse sur laquelle il l'a fait construire datait déjà d'une vingtaine d'années et ne lui avait créé jusqu'alors aucun souci...
Propriétaires d'un pavillon sur deux niveaux, acheté sur plans en 1980, Madame et Monsieur R. l'ont progressivement aménagé et agrandi pour répondre aux besoins de la famille. En construisant un garage supplémentaire à l'arrière du pavillon, ils ont du même coup bénéficié d'une confortable terrasse qui prolonge la cuisine à l'étage. Excellent bricoleur, Monsieur R. a réalisé lui-même en 1983 les travaux de maçonnerie de cette extension, des fondations jusqu'à la terrasse. Vingt ans plus tard, les R. se décident à doter cette terrasse, idéalement exposée au sud-ouest, d'une véranda de 23 m² dont ils rêvaient depuis longtemps. Montée par un installateur régional réputé pour son sérieux, cette véranda fera leur bonheur pendant quelques mois, jusqu'à ce fameux mois d'août 2003 : souvenez-vous, ce fut la plus dévastatrice canicule enregistrée depuis un siècle !

Les ravages de la canicule

Cet été exceptionnel ne fut pas seulement fatal à des milliers de personnes âgées, il a de surcroît engendré quantité de désordres immobiliers dus à la déshydratation prolongée des sols, entraînant des mouvements de terrain parfois catastrophiques. Le pavillon de Monsieur R. est en effet construit sur un sol argileux qui supporte très mal l'assèchement. C'est pourquoi, grâce à un architecte prévoyant, la maison fut fondée d'origine sur neuf plots en béton armé fortement dimensionnés de 2 m³ chacun ! Là où le bât blesse, c'est que, lors de la construction du garage attenant, le propriétaire s'est contenté de prévoir des semelles, certes de bonne taille (80x50 cm), mais insuffisantes et déséquilibrées par rapport à celles du corps de bâtiment principal. Les fondations du garage ont été réalisées dans les règles de l'art, mais je n'aurais jamais imaginé qu'un tel phénomène puisse se produire se désole Monsieur R.
En l'espace de quelques jours, Monsieur R. constate que son garage, sa terrasse et sa véranda s'affaissent simultanément de plusieurs centimètres ! J'étais vraiment angoissé car j'avais l'impression que tout allait s'effondrer raconte l'infortuné propriétaire. En réalité, le tassement s'est rapidement stabilisé, laissant néanmoins des dommages irréversibles : une terrasse « décollée » de la façade, une fissuration au droit du garage, et surtout le cintrage des profilés verticaux de la véranda, au point de condamner le fonctionnement des châssis coulissants. Fort heureusement, le vérandaliste réussira le tour de force de rectifier la déformation des profilés et de rendre à nouveau la véranda fonctionnelle, mais il ne sera pas aussi aisé de rétablir l'assise du garage et de la terrasse. «On m'a proposé des solutions très onéreuses et sans garantie de résultat, comme l'injection de résine polyuréthane sous le bâtiment. Et de plus, ma compagnie d'assurance refuse l'indemnisation sous prétexte que la commune n'est pas classée en zone sinistrée» conclut Monsieur R. qui reconnaît que son vérandaliste l'avait bien sensibilisé au départ sur les conséquences possibles de fondations mal adaptées. J'étais persuadé qu'elles étaient largement suffisantes, d'autant que rien n'avait bougé pendant vingt ans.

Même s'il illustre parfaitement l'importance de fondations appropriées, le cas de Monsieur R. reste cependant particulier car son problème est essentiellement lié au déséquilibre entre les fondations de la maison et celles du garage attenant.
Quoiqu'il en soit, il faut se rappeler qu'une véranda est un bâtiment à part entière et qu'on ne peut, sous peine de désagréments ultérieurs, faire l'impasse sur son assise. Concevoir et réaliser des fondations bien adaptées doit faire l'objet d'une étude préalable qui prendra en considération la nature du terrain et les caractéristiques des matériaux de structure de la future véranda. Reportez-vous à notre article technique en page 48 pour savoir comment réaliser des fondations dans les règles de l'art.

Trois priorités :
stabilité, isolation, drainage

Le soubassement d'une véranda doit répondre à trois impératifs majeurs : il doit en premier lieu assurer la stabilité de la construction dans le temps. Prévoyez donc une fondation d'une profondeur suffisante (60 à 80 cm sont un minimum, davantage sur un terrain en pente ou récemment remblayé), le fond de la fouille devant atteindre le sol dur. Seconde préoccupation, l'isolation thermique de la dalle. Plusieurs solutions s'offrent à vous pour réaliser ces travaux indispensables au confort de votre véranda : isolation en sous face, périphérique, ou encore une combinaison des deux systèmes. Enfin, un drainage adapté permettra le bon écoulement des eaux de ruissellement. Moyennant le respect de ces précautions indispensables, vous serez assuré que votre véranda vous fera un bon usage pour très longtemps.

Trois priorités s’imposent lors de la conception d’une véranda, qui relèvent de la qualité de ses fondations : la stabilité, l’isolation et le drainage. Pour avoir négligé ces aspects et ne pas avoir suffisamment pris en compte ces étapes indispensables à sa construction, ce propriétaire de véranda a été confronté rapidement à de réels soucis qui l’ont contraint à réaliser des travaux de consolidation complémentaires et coûteux.