Aller au contenu principal »

la veranda en kiosque chaque trimestre : news, reportages, materiaux, annuaire
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2017 n°51 - Été 2017
  • Véranda magazine Avril / Juin 2017 n°50 - Printemps 2017
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2017 n°49 - Hiver 2017
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2016 n°48 - Automne 2016
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2016 n°47 - Été 2016
  • Véranda magazine Avril / Juin 2016 n°46 - Printemps 2016
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2016 n°45 - Hiver 2016
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2015 n°44 - Automne 2015
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2015 n°43 - Été 2015
  • Véranda magazine Avril / Juin 2015 n°42 - Printemps 2015
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2015 n°41 - Hiver 2015
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2014 n°40 - Automne 2014
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2014 n°39 - Été 2014
  • Véranda magazine Avril / Juin 2014 n°38 - Printemps 2014
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2014 n°37 - Hiver 2014
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2013 n°36 - Automne 2013
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2013 n°35 - Été 2013
  • Véranda magazine Avril / Juin 2013 n°34 - Printemps 2013
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2013 n°33 - Hiver 2013
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2012 n°32 - Automne 2012
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2012 n°31 - Été 2012
  • Véranda magazine Avril / Juin 2012 n°30 - Printemps 2012
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2012 n°29 - Hiver 2012
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2011 n°28 - Automne 2011
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2011 n°27 - Été 2011
  • Véranda magazine Avril / Juin 2011 n°26 - Printemps 2011
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2011 n°25 - Hiver 2011
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°24 - Automne 2010
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2010 n°23 - Été 2010
  • Véranda magazine Avril / Juin 2010 n°22 - Printemps 2010
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2010 n°21 - Hiver 2010
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°20 - Automne 2009
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2009 n°19 - Été 2009
  • Véranda magazine Avril / Juin 2009 n°18 - Printemps 2009
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2009 n°17 - Hiver 2009
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2008 n°16 - Automne 2008
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2008 n°15 - Été 2008
  • Véranda magazine Avril / Juin 2008 n°14 - Printemps 2008
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2008 n°13 - Hiver 2008
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2007 n°12 - Automne 2007
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2007 n°11 - Été 2007
  • Véranda magazine Avril / Juin 2007 n°10 - Printemps 2007
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2007 n°9 - Hiver 2007
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2006 n°8 - Automne 2006
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2006 n°7 - Été 2006
  • Véranda magazine Avril / Juin 2006 n°6 - Printemps 2006
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2006 n°5 - Hiver 2006
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2005 n°4 - Automne 2005
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2005 n°3 - Été 2005
  • Véranda magazine Mars / Avril 2005 n°2 - Printemps 2005
  • Véranda magazine Janvier / Février 2005 n°1 - Hiver 2005

Turpin-Longueville construit des vérandas en acier “à l'ancienne“, c’est à dire en mettant en œuvre les techniques artisanales traditionnelles. Chaque réalisation est ainsi dessinée spécialement suivant les spécifications souhaitées par le client, et fabriquée entièrement à la main par des ferronniers hautement qualifiés. La structure métallique de ces réalisations, très résistante, permet de construire aussi bien de très grands que de petits volumes, des toitures bombées, des ornements art déco ou des verrières de toutes surfaces. Turpin-Longueville veille au respect d'une certaine tradition de la véranda, élégante et décorative. Ses vérandas et ses verrières bénéficient des dernières technologies, que ce soit au niveau des produits verriers ou du traitement des aciers, garantissant des performances thermiques voisines des vérandas en aluminium.

Élégance

Style intemporel, tendance actuelle

L’orangerie en acier dans le style des grandes serres d’autrefois reste décidément très tendance. Ce type d’architecture absolument irrésistible fait le bonheur des belles demeures anciennes, 
où la verrière s’accorde merveilleusement avec le style classique 
et le charme des vieilles pierres. Ces élégantes pièces lumineuses, 
tout de métal et de verre, révèlent une grâce diaphane et intemporelle qui résiste durablement aux modes.

Le regard ne se lasse pas de contempler les cieux

L’art de l’orangerie s’exprime ici dans toute sa magnificence, fidèlement conforme aux enseignements transmis par les maîtres ferronniers d’antan. Le principe en est clairement affirmé : offrir une enveloppe vitrée optimale grâce à l’extrême finesse des profilés en acier. L’utilisation du métal pour la construction de serres ne remonte guère plus avant que le dix-neuvième siècle, quand les ingénieurs de l’époque réussirent à maîtriser la technologie de l’acier pour réaliser d’immenses ouvrages de portée gigantesque.

Le grand Palais à Paris reste un exemple parfaitement abouti de ce mode constructif qui connut alors un engouement mondial. Plus modestement, les architectes s’emparèrent de ce style pour multiplier les verrières et en orner les demeures bourgeoises.

Initialement destinées à abriter des plantes et arbres fruitiers exotiques (d’où elles tirent leur nom), les orangeries évoluèrent insensiblement vers la notion d’espaces intermédiaires de la maison (jardins d’hiver), mais ce n’est que récemment, à la faveur des progrès technologiques réalisés notamment par les industries verrières, qu’elles ont conquis le statut de véritables pièces à vivre. Les doubles, voire triples vitrages actuels offrent en effet des performances isolantes et protectrices remarquables qui permettent de créer des volumes disposant d’un confort – aussi bien en été qu’en hiver – très satisfaisant.

Il faut se rappeler que dans une construction à structure métallique, le point faible réside précisément dans la conduction thermique du métal. L’acier permettant de réduire sensiblement la section des profilés utilisés, la proportion de métal dans la surface globale de l’enveloppe vitrée reste très faible. D’où les excellents coefficients d’isolation obtenus dans ce type de verrière.

Au-delà de ces considérations techniques certes importantes car il y va du bien-être des occupants, il reste que l’esthétique de ces orangeries ne peut que susciter enthousiasme et admiration. Est-ce dû à la rigueur de leurs lignes épurées, à la légèreté arachnéenne des volutes et des frises de faîtage en ferronnerie, aux justes proportions des trames métalliques et des arêtiers de toiture ?

Il en va de même dans toute véritable œuvre d’art, qui résiste à l’analyse et à l’exégèse tant il est évident que la vraie beauté ne se décrit pas, mais se résume à la seule émotion…

"Des modèles originaux, toujours créés sur mesure en fonction de chaque client"

Alain Ayache, TURPIN LONGUEVILLE

Turpin-Longueville construit des vérandas en acier“à l'ancienne“, c’est à dire en mettant en œuvre les techniques artisanales traditionnelles. Chaque réalisation est ainsi dessinée spécialement suivant les spécifications souhaitées par le client, et fabriquée entièrement à la main par des ferronniers hautement qualifiés. Il s’en suit une forte personnalisation de chaque modèle qui demeure unique en son genre. La structure métallique de ces réalisations, très résistante, permet de construire aussi bien de très grands que de petits volumes, des toitures bombées, des ornements art déco ou des verrières de toutes surfaces.

Turpin-Longueville veille au respect d'une certaine tradition de la véranda, élégante et décorative. Ses vérandas et ses verrières bénéficient des dernières technologies, que ce soit au niveau des produits verriers ou du traitement des aciers, garantissant des performances thermiques voisines des vérandas en aluminium. Plusieurs milliers de vérandas sont ainsi sorties des ateliers 
où œuvrent de véritables artisans, fabricants de vérandas et créateurs d'élégance. Alain Ayache, gérant de l’entreprise, confirme : « Nous ne réalisons que des modèles originaux, toujours créés sur mesure en fonction de chaque situation. C’est précisément cette personnalisation à outrance que nos clients recherchent et qui nous permet de nous démarquer. »

Turpin-Longueville exploite les propriétés remarquables de la gamme de profilés acier Art’System développée par Descasystem. « Cette ligne de produits permet de concevoir des verrières aux lignes très fines, observe Alain Ayache. La gamme Descasystem comporte de nombreux accessoires adaptés à différents styles, ce qui nous donne de multiples possibilités esthétiques. »