Aller au contenu principal »

la veranda en kiosque chaque trimestre : news, reportages, materiaux, annuaire
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2017 n°51 - Été 2017
  • Véranda magazine Avril / Juin 2017 n°50 - Printemps 2017
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2017 n°49 - Hiver 2017
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2016 n°48 - Automne 2016
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2016 n°47 - Été 2016
  • Véranda magazine Avril / Juin 2016 n°46 - Printemps 2016
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2016 n°45 - Hiver 2016
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2015 n°44 - Automne 2015
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2015 n°43 - Été 2015
  • Véranda magazine Avril / Juin 2015 n°42 - Printemps 2015
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2015 n°41 - Hiver 2015
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2014 n°40 - Automne 2014
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2014 n°39 - Été 2014
  • Véranda magazine Avril / Juin 2014 n°38 - Printemps 2014
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2014 n°37 - Hiver 2014
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2013 n°36 - Automne 2013
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2013 n°35 - Été 2013
  • Véranda magazine Avril / Juin 2013 n°34 - Printemps 2013
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2013 n°33 - Hiver 2013
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2012 n°32 - Automne 2012
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2012 n°31 - Été 2012
  • Véranda magazine Avril / Juin 2012 n°30 - Printemps 2012
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2012 n°29 - Hiver 2012
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2011 n°28 - Automne 2011
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2011 n°27 - Été 2011
  • Véranda magazine Avril / Juin 2011 n°26 - Printemps 2011
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2011 n°25 - Hiver 2011
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°24 - Automne 2010
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2010 n°23 - Été 2010
  • Véranda magazine Avril / Juin 2010 n°22 - Printemps 2010
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2010 n°21 - Hiver 2010
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°20 - Automne 2009
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2009 n°19 - Été 2009
  • Véranda magazine Avril / Juin 2009 n°18 - Printemps 2009
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2009 n°17 - Hiver 2009
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2008 n°16 - Automne 2008
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2008 n°15 - Été 2008
  • Véranda magazine Avril / Juin 2008 n°14 - Printemps 2008
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2008 n°13 - Hiver 2008
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2007 n°12 - Automne 2007
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2007 n°11 - Été 2007
  • Véranda magazine Avril / Juin 2007 n°10 - Printemps 2007
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2007 n°9 - Hiver 2007
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2006 n°8 - Automne 2006
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2006 n°7 - Été 2006
  • Véranda magazine Avril / Juin 2006 n°6 - Printemps 2006
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2006 n°5 - Hiver 2006
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2005 n°4 - Automne 2005
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2005 n°3 - Été 2005
  • Véranda magazine Mars / Avril 2005 n°2 - Printemps 2005
  • Véranda magazine Janvier / Février 2005 n°1 - Hiver 2005

Les essais de perméabilité à l’air et à l’eau réalisés le 23 mai dernier permettent à Schüco de présenter avec sérénité sa véranda CMC 60 à la procédure d’homologation du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment). Un label que peu de systèmes de vérandas ont jusqu’ici obtenu, et qui permettra d’officialiser le haut niveau de qualité atteint par Schüco. « Pour un important développeur de systèmes aluminium comme Schüco, il est essentiel d’appuyer ses arguments techniques et commerciaux sur une reconnaissance incontestable délivrée par un organisme certificateur de référence tel que le CSTB, précise Thierry Thomas. La où beaucoup se contentent d’affirmer leurs performances sans preuves concrètes, nous pourrons au contraire faire la démonstration de notre efficience et de la qualité de nos produits. »

Mots-clés :VERANDA / ALUMINIUM / VIR / CMC 60 / SCHUCO / THOMAS / TIBERINUS

Protocole d’essais air/eau

La CMC 60 réussit son examen de passage

Parmi les critères fondamentaux qui mesurent la qualité d’une véranda figurent en tête son étanchéité à l’air et son imperméabilité à l’eau. 
Le premier critère détermine largement son isolation thermique, 
c’est-à-dire sa capacité à limiter les échanges caloriques entre intérieur et extérieur ; le second critère répond à une exigence élémentaire : éliminer toute infiltration intempestive des eaux de pluie. 
Pour vérifier ces deux facteurs, les concepteurs de systèmes de vérandas soumettent leurs réalisations à des protocoles d’essais normalisés qui permettent de contrôler et quantifier les résultats. Véranda Magazine s’est intéressé aux tests menés récemment par le gammiste Schüco sur un modèle de véranda CMC60. Nous avons suivi pour vous les essais réalisés en vraie grandeur sur la véranda de 
M. et Mme C., domiciliés dans un charmant bourg de Saône-et-Loire. 
Notre verdict : la CMC60 a parfaitement réussi son examen de passage !

Le contexte écologique et énergétique

La RT 2012 (Réglementation Thermique) sera effective- ment applicable à compter du 1er janvier 2013. À partir de cette date, toutes les demandes de permis de construire devront intégrer de nouvelles exigences très draconiennes en matière d’isolation thermique et de respect de l’envi- ronnement. On en connaît déjà les principales dispo- sitions, dont la plus sévère réside dans la consommation énergétique des bâtiments : moins de 50 kWh par m² et par an ! Quand on sait qu’en moyenne la consommation des immeubles résidentiels oscille aujourd’hui entre 250 et 300 kWh/m²/an, on mesure l’effort à réaliser pour atteindre ces objectifs ambitieux.

La véranda ne sera peut-être pas astreinte dans un pre- mier temps à toutes ces exigences de la RT 2012, mais les concepteurs de systèmes (notamment en aluminium) s’attellent activement à développer des solutions amélio- rant sérieusement les performances de leurs produits. Le gammiste Schüco a mis depuis plusieurs mois sa nouvelle gamme CMC60 sur le marché. Ce concept apporte de nombreuses innovations qui, tout en rationalisant le pro- cédé constructif, garantissent une excellente étanchéité à l’air et à l’eau. De plus, le système CMC60 présente des solutions innovantes pour la création de noues et d’arê- tiers originaux très esthétiques. La gamme CMC60 sera prochainement soumise à la procédure d’homologation du CSTB, ce qui, après validation, en fera l’une des rares toi- tures de véranda bénéficiant de ce label officiel.

Thierry Thomas, SCHÜCO FRANCE

Objectif : débit de fuite inférieur à 1,05 m³/h/m²

Le label BBC-effinergie impose des plafonds de débit de fuite suivant la nature et l’usage des bâtiments. Pour les baies coulissantes aluminium, le débit de fuite moyen s’élève à 1,05 m³/h/m² sous une pression de 4 Pa (Pascal). C’est cet objec- tif que s’est donné Schüco pour sa véranda CMC60. thierry thomas, chef de marché Véranda chez Schüco France, en explique les motiva- tions : « Nous affirmons que notre gamme CMC60 atteint un niveau d’isolation comparable aux exigences des bâtiments basse consomma- tion (BBC) tels que le label Effinergie le demande. Et nous le prouvons grâce aux tests qui viennent d’être réalisés in situ sur une véranda tout récemment installée ! La volonté de Schüco consiste donc bien à démontrer objectivement et en toute transparence la réalité des résul- tats obtenus. Grâce à notre protocole d’essais, nous nous situons d’ores et déjà au niveau de la RT 2020, qui correspond au standard BBC. »

Fiche d'identité : VÉRANDA CMC60 DE SCHÜCO

Le système de véranda CMC60 de Schüco a nécessité de longs mois d’études menées en collaboration avec les Partenaires Référence Schüco. Conçue selon une approche totalement inédite, la CMC60 offre des performances exclusives, tant sur le plan de la qualité et de la créativité.

• Isolation et étanchéité optimales

La CMC 60 répond en tous points aux recommandations ac- tuelles et futures de la réglementation thermique (RT 2012) : son isolation thermique est assurée par des panneaux compo- sites de forte épaisseur, la toiture modulaire permettant d’alter- ner dans les trames des panneaux sandwichs (jusqu’à 85mm d’épaisseur) et des doubles vitrages de 32 et 47mm. A péri- mètre technique identique, les nouveaux chevrons tubulaires et le nouveau chéneau améliorent de 20 à 30% le coefficient uf de la toiture. De son côté, l’étanchéité est garantie par trois niveaux de drainage et des options capots serreurs et bande butyl.

• Protection thermique et aération

Des aérateurs et extracteurs d’air en façade et en toiture contri- buent à maintenir la qualité climatique de la véranda, tandis que des équipements de protection solaire (stores d’occultation pour façades et toitures) limitent la surchauffe estivale.

• Esthétique et finitions parfaites

Le concept CMC 60 comporte une grande variété de solutions esthétiques : trois nouveaux designs de chevrons et trois ché- neaux de gouttière de sections différentes autorisent une forte personnalisation des projets. De nombreuses formes de toiture sont permises, avec intégration de noues et d’arêtiers créatifs. une nouvelle palette de couleurs et tons bois ainsi qu’une offre de bico- loration sont également disponibles pour cette nouvelle véranda.

• Fabrication optimisée

Grâce à l’utilisation du logiciel Véranda S-CAL de Cover, la CMC 60 adapte les techniques de conception industrielle à la fabrication artisanale. Cet outil informatique permet de réduire sensible- ment les temps de préparation et de production et supprime la phase du montage à blanc de la véranda en atelier.

PROTOCOLE D’ESSAIS AIR/EAU : MODE D’EMPLOI

L’imperméabilité à l’air : des enjeux de confort et d’économie

Chacun sait que l’imperméabilité d’une pièce ou d’un bâtiment condi- tionne directement le confort d’occupation (absence de courants d’air ou de parois froides) et permet de réaliser de sensibles économies d’énergie pour le chauffage ou la climatisation. Ce qui apparaît moins évident, c’est que l’enveloppe du bâtiment (ou de la véranda dans le cas qui nous inté- resse) peut comporter de multiples micro-déperditions invisibles à l’œil nu qui génèrent en permanence des échanges thermiques insensibles au premier abord mais pourtant bien réels. D’où l’importance des essais de perméabilité pouvant être réalisés suivant des normes techniques bien précises, définies par différents référentiels (CSTB, AFNOR) et prises en compte pour la labellisation BBC (Bâtiment Basse Consommation).

Des essais normalisés suivant la RT 2012

Les tests de perméabilité à l’air sont réalisés suivant un protocole précis :

Phase 1 : On commence par obturer tous les orifices volontairement pratiqués dans la véranda (par exemple les bouches d’aération et de ventilation).

Phase 2 : On pressurise artificiellement le volume de la véranda au moyen d’un système de ventilation (porte soufflante Blowerdoor). On peut alors mesurer le “débit de fuite“ selon la différence de pression créée entre l’intérieur et l’extérieur de la véranda. Pour localiser avec pré- cision les points de fuite, on injecte de la fumée à l’intérieur de la véranda et l’on observe les émissions éventuelles à l’extérieur.

Phase 3 : On répète l’opération en faisant varier la différence de pression (y compris en dépressurisation) en augmentant ou diminuant le débit de la porte soufflante (ou en inversant la pression).

Essais à l’eau : étanchéité totale

Parallèlement aux essais de perméabilité à l’air, Schüco a mené des tests normalisés d’étanchéité à l’eau qui ont démontré le comportement impec- cable de la CMC 60 sous cet aspect. Ce test à l’eau, conforme aux référentiels du CStB et de l’AFnOR, consiste à installer en toiture une rampe normali- sée délivrant un débit de trois litres d’eau/minute/m² de surface de toiture. Pour cet essai, la véranda est mise en dépressurisation entre 50 et 100 Pa, de façon à créer les conditions d’une pluie battante sous un vent compris entre 32 et 50 km/h. L’inspection visuelle des éventuelles infiltrations à l’in- térieur de la véranda n’a pas permis de constater la moindre entrée d’eau. « Nous sommes très satisfaits des résultats de ces essais, aussi bien à l’air qu’à l’eau, conclut Timothée Tibérinus, chef du service Essais chez Schüco France. La CMC 60 répond à nos attentes et démontre son haut niveau de qualité. Ce produit confirme la validité de nos recherches pour concevoir un système de toiture totalement nouveau et performant. »

Homologation CSTB : un label officiel

Les essais de perméabilité à l’air et à l’eau réalisés le 23 mai dernier permettent à Schüco de présenter avec sérénité sa véranda CMC 60 à la procédure d’homologation du CStB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment). un label que peu de systèmes de véran- das ont jusqu’ici obtenu, et qui permettra d’officialiser le haut niveau de qualité atteint par Schüco. « Pour un important développeur de systèmes aluminium comme Schüco, il est essentiel d’appuyer ses arguments techniques et commerciaux sur une reconnaissance incontestable délivrée par un organisme certificateur de référence tel que le CSTB, précise Thierry Thomas. La où beaucoup se contentent d’affirmer leurs performances sans preuves concrètes, nous pourrons au contraire faire la démonstration de notre efficience et de la qualité de nos produits. »