Aller au contenu principal »

la veranda en kiosque chaque trimestre : news, reportages, materiaux, annuaire
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2017 n°51 - Été 2017
  • Véranda magazine Avril / Juin 2017 n°50 - Printemps 2017
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2017 n°49 - Hiver 2017
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2016 n°48 - Automne 2016
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2016 n°47 - Été 2016
  • Véranda magazine Avril / Juin 2016 n°46 - Printemps 2016
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2016 n°45 - Hiver 2016
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2015 n°44 - Automne 2015
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2015 n°43 - Été 2015
  • Véranda magazine Avril / Juin 2015 n°42 - Printemps 2015
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2015 n°41 - Hiver 2015
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2014 n°40 - Automne 2014
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2014 n°39 - Été 2014
  • Véranda magazine Avril / Juin 2014 n°38 - Printemps 2014
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2014 n°37 - Hiver 2014
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2013 n°36 - Automne 2013
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2013 n°35 - Été 2013
  • Véranda magazine Avril / Juin 2013 n°34 - Printemps 2013
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2013 n°33 - Hiver 2013
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2012 n°32 - Automne 2012
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2012 n°31 - Été 2012
  • Véranda magazine Avril / Juin 2012 n°30 - Printemps 2012
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2012 n°29 - Hiver 2012
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2011 n°28 - Automne 2011
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2011 n°27 - Été 2011
  • Véranda magazine Avril / Juin 2011 n°26 - Printemps 2011
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2011 n°25 - Hiver 2011
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°24 - Automne 2010
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2010 n°23 - Été 2010
  • Véranda magazine Avril / Juin 2010 n°22 - Printemps 2010
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2010 n°21 - Hiver 2010
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°20 - Automne 2009
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2009 n°19 - Été 2009
  • Véranda magazine Avril / Juin 2009 n°18 - Printemps 2009
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2009 n°17 - Hiver 2009
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2008 n°16 - Automne 2008
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2008 n°15 - Été 2008
  • Véranda magazine Avril / Juin 2008 n°14 - Printemps 2008
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2008 n°13 - Hiver 2008
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2007 n°12 - Automne 2007
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2007 n°11 - Été 2007
  • Véranda magazine Avril / Juin 2007 n°10 - Printemps 2007
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2007 n°9 - Hiver 2007
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2006 n°8 - Automne 2006
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2006 n°7 - Été 2006
  • Véranda magazine Avril / Juin 2006 n°6 - Printemps 2006
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2006 n°5 - Hiver 2006
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2005 n°4 - Automne 2005
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2005 n°3 - Été 2005
  • Véranda magazine Mars / Avril 2005 n°2 - Printemps 2005
  • Véranda magazine Janvier / Février 2005 n°1 - Hiver 2005

Dix mètres carrés supplémentaires suffisent à transformer radicalement cette magnifique pièce de séjour en un étonnant espace de lumière et de confort. Située au cœur de Paris, cette demeure de caractère s’enorgueillit d’un style discret mais bien affirmé grâce à ses superbes ferronneries d’origine et une élégante marquise qui rythment délicieusement sa façade immaculée. Derrière celle-ci, de vastes pièces aux proportions généreuses avec leurs plafonds en caissons moulurés et leurs somptueux parquets cirés aux lames disposées en chevron. Seule petite ombre au tableau, un relatif assombrissement dû à la profondeur des pièces et aux dimensions réduites des ouvrants. Pour y remédier, les propriétaires ont imaginé une solution radicale consistant à abattre le mur de façade sur toute sa longueur et à le remplacer par une verrière couvrant intégralement la baie ainsi dégagée.

Nec plus ultra

Au paroxysme de l’élégance

À l’époque aujourd’hui révolue où l’architecture savait encore produire d’authentiques chefs-d’œuvre, la pierre et l’acier rivalisaient de charme et de grâce pour offrir d’élégantes demeures qui perdurent au-delà des modes. Et s’avèrent délicieusement confortables et tout aussi fonctionnelles que tant de hideux cubes de béton contemporains. Retour sans nostalgie vers un passé qui inspire toujours les vrais bâtisseurs...

Ce petit bow-window offre un étonnant espace de lumière et de confort

Dix mètres carrés supplémentaires suffisent à transformer radicalement cette magnifique pièce de séjour en un étonnant espace de lumière et de confort. Située au cœur de Paris, cette demeure de caractère s’enorgueillit d’un style discret mais bien affirmé grâce à ses superbes ferronneries d’origine et une élégante marquise qui rythment délicieusement sa façade immaculée. Derrière celle-ci, de vastes pièces aux proportions généreuses avec leurs plafonds en caissons moulurés et leurs somptueux parquets cirés aux lames disposées en chevron.

Seule petite ombre au tableau, un relatif assombrissement dû à la profondeur des pièces et aux dimensions réduites des ouvrants. Pour y remédier, les propriétaires ont imaginé une solution radicale consistant à abattre le mur de façade sur toute sa longueur et à le remplacer par une verrière couvrant intégralement la baie ainsi dégagée.

Et, puisqu’ils en avaient techniquement la possibilité, à prévoir de gagner près d’un mètre sur l’extérieur, en créant de la sorte un bow-window dans la plus pure tradition anglo-saxonne. Au-delà de l’aspect esthétique original qu’il confère à la façade, le bow-window – « oriel » en français, dans le vocabulaire des architectes – permet de développer les surfaces vitrées et d’augmenter sensiblement les apports solaires lumineux et thermiques. Il offre aussi des vues plus larges sur l’extérieur tout en agrandissant la surface de la pièce quand il s’élève comme ici du sol au plafond.

Cette formule trouve dans notre exemple une remarquable démonstration de sa pertinence : la pièce est inondée de lumière grâce à cette verrière totalement respectueuse du style architectural de la maison. Conçue et réalisée en acier par le maître ferronnier Claude Turpin, la verrière s’assortit parfaitement aux ouvrages extérieurs et singulièrement à la superbe marquise qui orne le portail d’entrée.

La maison bénéficiant d’une cour intérieure, les occupants peuvent y accéder au moyen de deux portes fenêtres à double vantail ménagées dans les trames de la verrière. Celle-ci adopte une toiture à trois pentes qui enveloppe la baie de pans coupés rigoureusement géométriques. L’éclairage est assuré par plusieurs spots zénithaux, encastrés ou non, répartis sur la longueur de la façade. Les vitrages à isolation renforcée assurent un excellent confort thermique, sachant qu’un système de chauffage/climatisation réversible est incorporé dans le sol pour garantir un climat optimal toute l’année. Une solution hautement recommandable pour préserver l’esthétique des lieux !

Turpin-Longueville dessine et construit des vérandas en acier « à l'ancienne », c’est à dire en respectant les techniques artisanales traditionnelles. Chaque réalisation est ainsi conçue spécialement suivant les spécifications souhaitées par le client, et fabriquée entièrement à la main par des ferronniers hautement qualifiés. Il s’en suit une forte personnalisation de chaque modèle qui demeure unique en son genre.

Claude Turpin sait également valoriser des espaces anciens en créant des volumes originaux. Ses vérandas et ses verrières bénéficient des dernières technologies, que ce soit au niveau des produits verriers ou du traitement des aciers, garantissant des performances thermiques voisines des vérandas en aluminium. L’entreprise est d’ailleurs certifiée Qualibat, un gage de haute professionnalisation et assure évidemment la garantie décennale. Turpin-Longueville exploite les propriétés remarquables de la gamme de profilés acier Art’System développée par Descasystem. « Cette série de produits permet de concevoir des verrières aux lignes très fines » observe ce ferronnier talentueux. « La gamme Descasystem comporte de nombreux accessoires adaptés à différents styles, ce qui nous donne de multiples possibilités esthétiques. »