Aller au contenu principal »

la veranda en kiosque chaque trimestre : news, reportages, materiaux, annuaire
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2017 n°51 - Été 2017
  • Véranda magazine Avril / Juin 2017 n°50 - Printemps 2017
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2017 n°49 - Hiver 2017
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2016 n°48 - Automne 2016
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2016 n°47 - Été 2016
  • Véranda magazine Avril / Juin 2016 n°46 - Printemps 2016
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2016 n°45 - Hiver 2016
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2015 n°44 - Automne 2015
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2015 n°43 - Été 2015
  • Véranda magazine Avril / Juin 2015 n°42 - Printemps 2015
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2015 n°41 - Hiver 2015
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2014 n°40 - Automne 2014
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2014 n°39 - Été 2014
  • Véranda magazine Avril / Juin 2014 n°38 - Printemps 2014
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2014 n°37 - Hiver 2014
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2013 n°36 - Automne 2013
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2013 n°35 - Été 2013
  • Véranda magazine Avril / Juin 2013 n°34 - Printemps 2013
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2013 n°33 - Hiver 2013
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2012 n°32 - Automne 2012
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2012 n°31 - Été 2012
  • Véranda magazine Avril / Juin 2012 n°30 - Printemps 2012
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2012 n°29 - Hiver 2012
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2011 n°28 - Automne 2011
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2011 n°27 - Été 2011
  • Véranda magazine Avril / Juin 2011 n°26 - Printemps 2011
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2011 n°25 - Hiver 2011
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°24 - Automne 2010
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2010 n°23 - Été 2010
  • Véranda magazine Avril / Juin 2010 n°22 - Printemps 2010
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2010 n°21 - Hiver 2010
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°20 - Automne 2009
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2009 n°19 - Été 2009
  • Véranda magazine Avril / Juin 2009 n°18 - Printemps 2009
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2009 n°17 - Hiver 2009
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2008 n°16 - Automne 2008
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2008 n°15 - Été 2008
  • Véranda magazine Avril / Juin 2008 n°14 - Printemps 2008
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2008 n°13 - Hiver 2008
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2007 n°12 - Automne 2007
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2007 n°11 - Été 2007
  • Véranda magazine Avril / Juin 2007 n°10 - Printemps 2007
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2007 n°9 - Hiver 2007
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2006 n°8 - Automne 2006
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2006 n°7 - Été 2006
  • Véranda magazine Avril / Juin 2006 n°6 - Printemps 2006
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2006 n°5 - Hiver 2006
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2005 n°4 - Automne 2005
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2005 n°3 - Été 2005
  • Véranda magazine Mars / Avril 2005 n°2 - Printemps 2005
  • Véranda magazine Janvier / Février 2005 n°1 - Hiver 2005

Nous sommes ici en présence d’une véranda un peu particulière dans la mesure où elle n’a pas une vocation résidentielle : il s’agit en l’occurrence d’une extension destinée à recevoir la clientèle d’une chocolaterie, où les clients peuvent déguster une délicieuse boisson à l’ombre du château. Cet exemple illustre bien l’utilisation professionnelle ou commerciale de la véranda, très en vogue dans le domaine de la restauration ou de l’hôtellerie. Cette tendance se justifie largement par le goût pour l’évasion et une façon sympathique de recevoir ses hôtes en repoussant les murs. D’ailleurs la véranda ne résume-t-elle pas à elle seule le concept de convivialité tant il est vrai que c’est le plus souvent la pièce préférée de toute la famille et de l’entourage des voisins et amis ?

Mots-clés :VERANDA / ALUMINIUM / VIR / SOCOVER / GRAND OUEST / 16 / 17 / 79 / 87 / 86

Noblesse oblige

La vie de château d'une véranda impériale

 L’aristocratie n’est pas qu’une question de naissance. Elle se mérite aussi par une noblesse d’esprit portée sur le respect de l’harmonie et dupatrimoine. Le château de La Rochefoucauld, dont les premières pierres furent posées voici plus de dix siècles, et qui s’enorgueillit d’avoir connu François Ier, est évidemment classé à l’inventaire des Monuments Historiques. Il fallait donc que cette véranda fût digne de son célèbre voisin pour obtenir la faveur de d’y prendre ses quartiers... de noblesse !

UN CHOCOLAT CHAUD À LA ROCHEFOUCAULD

Nul ne l’ignore, les services des Bâtiments de France (nouvelle appellation des Monuments Historiques) vouent généralement une sainte aversion au concept de véranda. Le simple mot “aluminium“ suffit à déclencher les foudres des architectes qui administrent cette vénérable institution. Seuls ont droit de cité les matériaux “nobles“ que sont à leurs yeux le bois et l’acier. On peut comprendre ce dogmatisme sur le plan historique : l’aluminium est un matériau moderne, apparu au XIXe siècle avec l’exploitation industrielle de la bauxite. Cependant, malgré sa jeunesse, il sait depuis longtemps s’adapter aux contraintes architecturales les plus diverses et il a appris à se laisser usiner, cintrer, plier pour former tous les angles et toutes les figures de style. Il a aussi trouvé avec l’électro-laquage le moyen de se parer d’une palette de coloris où il est aisé de trouver la teinte idéale en fonction de l’environnement. Si cette réalisation due au professionnalisme de la société Socover a pu obtenir l’agrément des Bâtiments de France, c’est bien parce qu’elle démontre la pertinence de la solution aluminium pour préserver l’harmonie du lieu !
En réalité, nous sommes ici en présence d’une véranda un peu particulière dans la mesure où elle n’a pas une vocation résidentielle : il s’agit en l’occurrence d’une extension destinée à recevoir la clientèle d’une chocolaterie, où les clients peuvent déguster une délicieuse boisson à l’ombre du château. Cet exemple illustre bien l’utilisation professionnelle ou commerciale de la véranda, très en vogue dans le domaine de la restauration ou de l’hôtellerie. Cette tendance se justifie largement par le goût pour l’évasion et une façon sympathique de recevoir ses hôtes en repoussant les murs. D’ailleurs la véranda ne résume-t-elle pas à elle seule le concept de convivialité tant il est vrai que c’est le plus souvent la pièce préférée de toute la famille et de l’entourage des voisins et amis ?
Quoiqu’il en soit, on peut sans peine imaginer le confort de cette vaste et “impériale“ victorienne, avec sa verrière intégrale et son bel âtre centenaire crépitant au cœur de l’hiver. Au-delà de l’approche poétique du lieu, il convient d’insister sur des aspects parfois méconnus de la problématique des locaux destinés à accueillir du public. Il faut savoir en effet que les ERP (Établissements Recevant du Public) sont soumis à des obligations réglementaires draconiennes, notamment en matière de sécurité. Les matériaux utilisés doivent en particulier répondre à des critères de résistance au feu et les vitrages doivent être incassables (vitrages feuilletés).
Les professionnels comme Socover connaissent et appliquent parfaitement ces règles, démontrant ainsi un savoir-faire et une expérience qui garantissent la qualité de leurs interventions.

Socover est l’un des rares vérandalistes français indépendants. « Nous concevons, fabriquons et installons 300 vérandas par an, explique Hervé Madeux, responsable commercial. Nos atouts, le conseil, la qualité des produits et un haut niveau de service, convainquent de plus en plus de clients. » Jean-Paul Emard, responsable technique, insiste sur le savoir-faire éprouvé
de Socover : « Nous disposons d’un bureau d’études et
de techniciens de pose très expérimentés.»