Aller au contenu principal »

la veranda en kiosque chaque trimestre : news, reportages, materiaux, annuaire
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2017 n°51 - Été 2017
  • Véranda magazine Avril / Juin 2017 n°50 - Printemps 2017
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2017 n°49 - Hiver 2017
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2016 n°48 - Automne 2016
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2016 n°47 - Été 2016
  • Véranda magazine Avril / Juin 2016 n°46 - Printemps 2016
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2016 n°45 - Hiver 2016
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2015 n°44 - Automne 2015
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2015 n°43 - Été 2015
  • Véranda magazine Avril / Juin 2015 n°42 - Printemps 2015
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2015 n°41 - Hiver 2015
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2014 n°40 - Automne 2014
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2014 n°39 - Été 2014
  • Véranda magazine Avril / Juin 2014 n°38 - Printemps 2014
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2014 n°37 - Hiver 2014
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2013 n°36 - Automne 2013
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2013 n°35 - Été 2013
  • Véranda magazine Avril / Juin 2013 n°34 - Printemps 2013
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2013 n°33 - Hiver 2013
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2012 n°32 - Automne 2012
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2012 n°31 - Été 2012
  • Véranda magazine Avril / Juin 2012 n°30 - Printemps 2012
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2012 n°29 - Hiver 2012
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2011 n°28 - Automne 2011
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2011 n°27 - Été 2011
  • Véranda magazine Avril / Juin 2011 n°26 - Printemps 2011
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2011 n°25 - Hiver 2011
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°24 - Automne 2010
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2010 n°23 - Été 2010
  • Véranda magazine Avril / Juin 2010 n°22 - Printemps 2010
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2010 n°21 - Hiver 2010
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°20 - Automne 2009
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2009 n°19 - Été 2009
  • Véranda magazine Avril / Juin 2009 n°18 - Printemps 2009
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2009 n°17 - Hiver 2009
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2008 n°16 - Automne 2008
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2008 n°15 - Été 2008
  • Véranda magazine Avril / Juin 2008 n°14 - Printemps 2008
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2008 n°13 - Hiver 2008
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2007 n°12 - Automne 2007
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2007 n°11 - Été 2007
  • Véranda magazine Avril / Juin 2007 n°10 - Printemps 2007
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2007 n°9 - Hiver 2007
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2006 n°8 - Automne 2006
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2006 n°7 - Été 2006
  • Véranda magazine Avril / Juin 2006 n°6 - Printemps 2006
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2006 n°5 - Hiver 2006
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2005 n°4 - Automne 2005
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2005 n°3 - Été 2005
  • Véranda magazine Mars / Avril 2005 n°2 - Printemps 2005
  • Véranda magazine Janvier / Février 2005 n°1 - Hiver 2005

« Qui veut faire de grandes choses doit penser profondément aux détails » (Paul Valéry). L’architecte, le constructeur et le décorateur de cet ensemble résidentiel partagent de toute évidence ce principe conceptuel. Rien n’a été laissé au hasard pour agencer ce vaste loft situé aux confins de la région parisienne. En vérité, l’intégration de la véranda est poussée à un tel paroxysme qu’il est difficile de distinguer ses contours. En l’occurrence, le client disposait d’une grande villa moderne, divisée en de nombreuses pièces. Il souhaitait réunir plusieurs d’entre elles en un vaste volume multi-fonctions, et bénéficiant d’apports solaires sur trois de ses faces. La nouvelle pièce ainsi créée est donc exposée en permanence à la lumière, qui fait varier en permanence les jeux d’ombres et de soleil suivant l’heure du jour.

Chef-d'œuvre design

De l'utilité, du beau et du vrai

 « Le beau est utile, l’inutile est laid »... Depuis trois siècles, la célèbre maxime de Fontenelle trouve à s’appliquer très justement pour décrire la qualité de notre environnement urbanistique. Cette véranda hors du commun illustre parfaitement le propos : sous la limpide fluidité des lignes et des volumes, se cache tout simplement un chef d’œuvre de design contemporain. Visite guidée de cette somptueuse réalisation due à l’un des derniers grands maîtres ferronniers français...

LE MOINDRE DÉTAIL EST SIMPLEMENT ESSENTIEL

Une autre citation, si vous le permettez : « Qui veut faire de grandes choses doit penser profondément aux détails » (Paul Valéry). L’architecte, le constructeur et le décorateur de cet ensemble résidentiel partagent de toute évidence ce principe conceptuel. Rien n’a été laissé au hasard pour agencer ce vaste loft situé aux confins de la région parisienne.
En vérité, l’intégration de la véranda est poussée à un tel paroxysme qu’il est difficile de distinguer ses contours. Pour vous en situer la configuration et l’emplacement, reportez-vous à la photo numéro 3 ci-contre : la véranda de 40 m² se dessine en surélévation à l’arrière-plan, meublée d’indémodables fauteuils design des années 60 et de superbes tapis persans.
En l’occurrence, le client disposait d’une grande villa moderne, divisée en de nombreuses pièces. Il souhaitait réunir plusieurs d’entre elles en un vaste volume multi-fonctions, et bénéficiant d’apports solaires sur trois de ses faces. La nouvelle pièce ainsi créée est donc exposée en permanence à la lumière, qui fait varier en permanence les jeux d’ombres et de soleil suivant l’heure du jour. Des brise-soleil et des stores vénitiens judicieusement positionnés permettent de moduler la luminosité au gré des occupants. Le cahier des charges prévoyait une utilisation très variée du volume : cuisine, salle à manger, salon et même – à peine dissimulée par des vantaux intérieurs – une surprenante salle de bains de 80 m² ! L’architecte Stéphane Béranger s’est employé à créer des volumes habilement décalés, jalonnés de décrochements et habillés de meubles de cuisine et de rangements centralisés. Le résultat se traduit par un espace où l’observation se démultiplie à l’envi selon l’angle de vision choisi.Autre exigence incontournable du client : la quasi-totalité des façades devait comporter des baies vitrées ouvrantes ou fixes les plus larges possibles, avec un clair de vitrage optimal. Pour répondre à cette attente précise, l’architecte a choisi le système de menuiseries en aluminium Minimal Windows de Keller. Cette gamme très innovante se distingue par la finesse inégalée des profilés, dont la section apparente n’excède pas 20mm. Les dormants des châssis ainsi que les baies coulissantes Minimal Windows peuvent sans difficulté s’encastrer dans le sol et le plafond, sans obstacle entre l’intérieur et l’extérieur. Une indéniable avancée esthétique, mais aussi un avantage certain pour la sécurité des personnes. Malgré ces caractéristiques mécaniques minimalistes, les châssis de Keller atteignent des performances élevées en matière d’isolation thermique. Le système Minimal Windows a été récompensé par le prix de l’innovation en architecture et construction lors du salon Bau 2009 de Munich, la plus haute distinction existant en la matière.

La véranda (à l’arrière plan sur notre photo) surplombe d’un bon mètre la toiture du loft afin de capter le maximum de lumière sur toutes ses faces. Ses façades sont intégralement réalisées en châssis aluminium Minimal Windows, ce qui procure à la verrière un ensoleillement exceptionnel et une exposition à 360°. Détail original, Claude Turpin, le concepteur de cette extension, y a intégré un escalier en tôle pliée inspiré d’un modèle de Salvador Dali.

Turpin-Longueville construit des vérandas aussi bien en aluminium qu’en acier “à l'ancienne“, c’est à dire en mettant en œuvre les techniques artisanales traditionnelles. 
Chaque réalisation est ainsi dessinée spécialement suivant les spécifications souhaitées par le client, et fabriquée entièrement à la main par des ferronniers ou menuisiers alu hautement qualifiés. Il s’en suit une forte personnalisation de chaque modèle qui demeure unique en son genre. Pour le maître ferronnier Claude Turpin, la véranda en aluminium de la gamme Keller atteint le même niveau de qualité dans son design que les orangeries en acier : « L’esthétique des profilés Minimal Windows est vraiment remarquable et s’harmonise parfaitement avec tous les types d’architecture. L’aluminium est un matériau noble au même titre que l’acier et, comme lui, il est également respectueux de l’environnement puisqu’il se recycle à 100%. De plus, ces produits offrent des performances exceptionnelles en matière d’isolation. » Pour concevoir une véranda de grande hauteur comme celle-ci, la technologie de l’aluminium est particulièrement adaptée. Les châssis Minimal Windows peuvent atteindre jusqu’à 6 m² de surface par vantail et 4,50 m de longueur. Les profilés sont proposés en différentes finitions (anodisés pour la version de base, ou électrolaqués dans différents coloris).