Aller au contenu principal »

la veranda en kiosque chaque trimestre : news, reportages, materiaux, annuaire
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2017 n°51 - Été 2017
  • Véranda magazine Avril / Juin 2017 n°50 - Printemps 2017
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2017 n°49 - Hiver 2017
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2016 n°48 - Automne 2016
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2016 n°47 - Été 2016
  • Véranda magazine Avril / Juin 2016 n°46 - Printemps 2016
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2016 n°45 - Hiver 2016
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2015 n°44 - Automne 2015
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2015 n°43 - Été 2015
  • Véranda magazine Avril / Juin 2015 n°42 - Printemps 2015
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2015 n°41 - Hiver 2015
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2014 n°40 - Automne 2014
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2014 n°39 - Été 2014
  • Véranda magazine Avril / Juin 2014 n°38 - Printemps 2014
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2014 n°37 - Hiver 2014
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2013 n°36 - Automne 2013
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2013 n°35 - Été 2013
  • Véranda magazine Avril / Juin 2013 n°34 - Printemps 2013
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2013 n°33 - Hiver 2013
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2012 n°32 - Automne 2012
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2012 n°31 - Été 2012
  • Véranda magazine Avril / Juin 2012 n°30 - Printemps 2012
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2012 n°29 - Hiver 2012
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2011 n°28 - Automne 2011
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2011 n°27 - Été 2011
  • Véranda magazine Avril / Juin 2011 n°26 - Printemps 2011
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2011 n°25 - Hiver 2011
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°24 - Automne 2010
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2010 n°23 - Été 2010
  • Véranda magazine Avril / Juin 2010 n°22 - Printemps 2010
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2010 n°21 - Hiver 2010
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°20 - Automne 2009
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2009 n°19 - Été 2009
  • Véranda magazine Avril / Juin 2009 n°18 - Printemps 2009
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2009 n°17 - Hiver 2009
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2008 n°16 - Automne 2008
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2008 n°15 - Été 2008
  • Véranda magazine Avril / Juin 2008 n°14 - Printemps 2008
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2008 n°13 - Hiver 2008
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2007 n°12 - Automne 2007
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2007 n°11 - Été 2007
  • Véranda magazine Avril / Juin 2007 n°10 - Printemps 2007
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2007 n°9 - Hiver 2007
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2006 n°8 - Automne 2006
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2006 n°7 - Été 2006
  • Véranda magazine Avril / Juin 2006 n°6 - Printemps 2006
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2006 n°5 - Hiver 2006
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2005 n°4 - Automne 2005
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2005 n°3 - Été 2005
  • Véranda magazine Mars / Avril 2005 n°2 - Printemps 2005
  • Véranda magazine Janvier / Février 2005 n°1 - Hiver 2005

Le principe de la véranda mixte bois-aluminium est basé sur le mariage de deux solutions techniques fort différentes : une ossature en bois (généralement des essences exotiques ou en lamellé-collé pour plus de résistance en milieu humide) permet de réaliser les poteaux et la charpente ; des châssis en aluminium (fixes ou ouvrants) sont encastrés dans la structure en bois. Le résultat ne manque ni d’intérêt ni de charme… En effet, la véranda mixte bois-aluminium s’intègre souvent plus facilement dans son environnement ; elle offre des prestations remarquables en matière d’isolation thermique ; elle assure en outre un intérieur chaleureux grâce aux boiseries naturelles. Un excellent bilan pour des constructions à la durabilité certaine !

Vérandas bois-aluminium

Des matériaux nobles et durables

Certains constructeurs se spécialisent plus particulièrement dans la création de vérandas associant deux matériaux forts différents mais néanmoins parfaitement compatibles : ils intègrent des châssis et ouvrants en aluminium dans des ossatures en bois afin de bénéficier des avantages que présentent respectivement ces deux solutions techniques. Parmi ces concepteurs-fabricants, nous avons retenu l’entreprise MP Pilgean, membre du réseau Style de Vie (Sapa Building System), qui intervient depuis 25 ans dans trois départements de l’ouest de la France, l’Ille-et-Vilaine, le Morbihan et la Loire Atlantique.

Le principe de la véranda mixte bois-aluminium est basé sur le mariage de deux solutions techniques fort différentes : une ossature en bois (généralement des essences exotiques ou en lamellé-collé pour plus de résistance en milieu humide) permet de réaliser les poteaux et la charpente ; des châssis en aluminium (fixes ou ouvrants) sont encastrés dans la structure en bois. Le résultat ne manque ni d’intérêt ni de charme… Dans ce premier exemple, la véranda de 24 m² se complète d’une pergola de 5 m² protégeant l’un des accès de la maison. L’aspect de ces deux extensions se révèle parfaitement homogène dans le contexte architectural existant : grâce notamment au muret d’allège en pierres naturelles et à la toiture recouverte d’ardoises, la véranda semble totalement intégrée à la construction, au point de paraître avoir été réalisée simultanément avec la maison d’origine. Le style traditionnel de cette véranda lui offre un cachet chaleureux, doublé d’un excellent confort thermique en raison des hautes performances du bois dans ce domaine. De leur côté, les châssis aluminium apportent des avantages pratiques indiscutables : durabilité des profilés, grand choix de coloris de laquage, entretien quasi nul, forte résistance mécanique, bonne isolation grâce à la rupture de pont thermique. La gamme des profilés Sapa permet toutes sortes de combinaisons (châssis fixes, coulissants, fenêtres et portes à frappe, oscillo-battants).

125 mètres carrés de pur bonheur

Ce troisième échantillon des réalisations MP Pilgean s’avère plutôt atypique car il réunit trois constructions indépendantes pour une surface totale de 125 m² : une véranda de 30 m² à usage de salon, une véranda couverture de piscine de 85 m², plus une petite pergola adossée à la porte d’entrée de la maison (photo ci-dessous). Et le tout réalisé selon la même technique constructive, en bois tropical et châssis vitrés en aluminium. Ce choix assure évidemment l’homogénéité visuelle de l’ensemble et confère aux lieux un caractère champêtre conforme à l’esprit du site. En revanche, une option différente a été prise pour le traitement des toitures : celles de la pergola et de la véranda sont revêtues en ardoises comme on en rencontre typiquement dans le paysage breton et sont donc opaques par définition. Par contre, la toiture de la piscine a été réalisée en plaques de polycarbonate translucides. Ce choix s’imposait de par la relativement grande surface de ce local qui exigeait un éclairage naturel conséquent. Les panneaux en polycarbonate constituent ici un bon compromis entre isolation thermique et transmission lumineuse. Comme pour toute couverture de piscine, les concepteurs du projet ont pris garde aux contraintes liées à la forte évaporation de l’eau du bassin et à aux émanations de vapeur qui se produisent inévitablement. Les façades comme la toiture sont donc pourvues d’aérateurs en nombre suffisant afin d’évacuer efficacement ces excès d’humidité, d’autant que la piscine se trouve directement liée à la maison.
 

Le constructeur a également pris en compte la problématique de l’ensoleillement frontal due à l’exposition plein sud de la véranda. Outre des vitrages à isolation renforcée, le projet comportait l’installation de stores intérieurs à haute performance thermique : ces stores à lames verticales (stores américains) sont tissés avec des fibres spéciales en mylar sur leur face exposée au soleil et sont capables de réfléchir plus de 85% du rayonnement thermique ! Cette technologie issue de la recherche spatiale fait des merveilles dans le domaine de la véranda : les stores de ce type permettent de moduler avec précision la quantité de lumière et de chaleur qui pénètre dans la verrière. Et ce au gré des besoins et des envies de chacun et selon les variations climatiques saisonnières. De plus, ils remplissent aussi un rôle de barrière thermique en hiver en limitant les déperditions caloriques. Comme dans toutes les vérandas à structure mixte, les châssis en aluminium fixes et ouvrants viennent s’encastrer dans l’ossature en bois qui assure une remarquable coupure thermique puisque le bois est de loin le matériau ayant la meilleure inertie.

Savourer la vie en largeur king size

Avec cette dernière réalisation due à MP Pilgean, nous atteignons un niveau où la véranda ne se distingue plus guère d’une extension de maison traditionnelle. L’intégration au bâti existant est absolument impeccable. Cette réussite tient à plusieurs facteurs : tout d’abord l’option consistant à prévoir des parties maçonnées avec parements en pierre assure une continuité naturelle entre la maison et la véranda ; visuellement l’effet obtenu est celui d’une grande solidité de la construction, doublée d’un sentiment de sécurité et d’intimité. La couverture en ardoises participe elle aussi à l’harmonie générale : on ne perçoit aucune rupture entre la toiture du bâtiment principal et l’avancée de la véranda. Enfin l’ossature en bois tropical complète le style traditionnel. En définitive, le succès de l’intégration provient sans doute de l’utilisation presque exclusive de matériaux naturels (pierre, bois, ardoises). Les profilés en aluminium laqué, exploités pour les menuiseries et la corniche (incluant le coffre de volet roulant), viennent souligner d’une couleur vive les poteaux verticaux et la ligne formée par le chéneau périphérique. Il s’agit ici de profilés à bi-coloration (bordeaux à l’extérieur et blanc à l’intérieur) pour un double rendu esthétique suivant le point de vue.
 

Sur le plan technique, toutes les ressources ont été mises en œuvre pour obtenir le meilleur bilan thermique. Les profilés aluminium de Sapa Building System, à double coupure thermique, comptent parmi les plus performants du marché ; les doubles vitrages avec remplissage argon répondent aux normes actuelles de l’isolation renforcée ; la toiture a fait l’objet d’un traitement soigné avec une forte isolation obtenue par des panneaux composites d’une épaisseur de 86 mm, doublés par un lambrissage en bois. Dotée de volets roulants sur toutes ses façades, la véranda offre une sécurité optimale. Les coffres des volets sont eux aussi parfaitement isolés (tablier aluminium double paroi avec remplissage en mousse de polyuréthane). Ces volets sont munis d’une motorisation avec télécommande individuelle et centralisée.
 

En professionnels avertis, les concepteurs de MP Pilgean ont prévu un vaste puits de lumière triangulaire placé au fronton de la véranda. Cette précaution était indispensable dans une extension à toiture opaque : l’absence de ce vitrage aurait inévitablement conduit à un assombrissement important et désagréable des pièces situées derrière la véranda. En conclusion nous sommes ici en présence d’une très belle réalisation conçue avec imagination et talent et construite dans le respect scrupuleux des règles de l’art !