Aller au contenu principal »

la veranda en kiosque chaque trimestre : news, reportages, materiaux, annuaire
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2017 n°52 - Automne 2017
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2017 n°51 - Été 2017
  • Véranda magazine Avril / Juin 2017 n°50 - Printemps 2017
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2017 n°49 - Hiver 2017
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2016 n°48 - Automne 2016
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2016 n°47 - Été 2016
  • Véranda magazine Avril / Juin 2016 n°46 - Printemps 2016
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2016 n°45 - Hiver 2016
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2015 n°44 - Automne 2015
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2015 n°43 - Été 2015
  • Véranda magazine Avril / Juin 2015 n°42 - Printemps 2015
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2015 n°41 - Hiver 2015
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2014 n°40 - Automne 2014
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2014 n°39 - Été 2014
  • Véranda magazine Avril / Juin 2014 n°38 - Printemps 2014
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2014 n°37 - Hiver 2014
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2013 n°36 - Automne 2013
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2013 n°35 - Été 2013
  • Véranda magazine Avril / Juin 2013 n°34 - Printemps 2013
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2013 n°33 - Hiver 2013
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2012 n°32 - Automne 2012
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2012 n°31 - Été 2012
  • Véranda magazine Avril / Juin 2012 n°30 - Printemps 2012
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2012 n°29 - Hiver 2012
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2011 n°28 - Automne 2011
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2011 n°27 - Été 2011
  • Véranda magazine Avril / Juin 2011 n°26 - Printemps 2011
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2011 n°25 - Hiver 2011
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°24 - Automne 2010
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2010 n°23 - Été 2010
  • Véranda magazine Avril / Juin 2010 n°22 - Printemps 2010
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2010 n°21 - Hiver 2010
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°20 - Automne 2009
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2009 n°19 - Été 2009
  • Véranda magazine Avril / Juin 2009 n°18 - Printemps 2009
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2009 n°17 - Hiver 2009
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2008 n°16 - Automne 2008
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2008 n°15 - Été 2008
  • Véranda magazine Avril / Juin 2008 n°14 - Printemps 2008
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2008 n°13 - Hiver 2008
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2007 n°12 - Automne 2007
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2007 n°11 - Été 2007
  • Véranda magazine Avril / Juin 2007 n°10 - Printemps 2007
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2007 n°9 - Hiver 2007
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2006 n°8 - Automne 2006
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2006 n°7 - Été 2006
  • Véranda magazine Avril / Juin 2006 n°6 - Printemps 2006
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2006 n°5 - Hiver 2006
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2005 n°4 - Automne 2005
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2005 n°3 - Été 2005
  • Véranda magazine Mars / Avril 2005 n°2 - Printemps 2005
  • Véranda magazine Janvier / Février 2005 n°1 - Hiver 2005

De toutes les solutions d’implantation, la véranda encastrée entre deux corps de bâtiment formant un L constitue certes l’une des plus pertinentes. Tout d’abord en raison de la solidité des appuis : la véranda étant adossée à la maison par deux de ses faces (au lieu d’une dans les solutions courantes les plus habituelles), elle bénéficie de facto d’un excellent arrimage à la maçonnerie existante. En second lieu, et à matériaux identiques, son isolation thermique s’en trouve naturellement renforcée puisqu’elle se trouve moins exposée aux intempéries. Enfin, la redistribution des locaux et l’aménagement des circulations permis par la véranda conduit à une organisation beaucoup plus fonctionnelle des usages résidentiels. Cette réalisation Vérand’Art démontre la pertinence de ce concept.

Mots-clés :VERANDA / ALUMINIUM / VIR / VERAND'ART / CHATEAUFORT / 78 / LUCE / 28 / TEONAS

Bonbon anglais

Voir la vie en rose sous une verrière de charme

Madame est folle amoureuse du rose (la couleur, pas la fleur) ; Monsieur a donc offert à sa chère moitié un petit bijou de véranda intégralement laqué en rose tendre… Le résultat est tout à fait charmant et apporte une touche de couleur particulièrement coquette dans un décor champêtre à souhait. Ce couple de Franciliens a ainsi agrandi d’une vingtaine de mètres carrés une maison un tant soit peu rustique qui s’enrichit désormais d’une verrière extrêmement confortable dotée des matériaux et des équipements les plus actuels. D’une forme relativement classique, la véranda s’encastre entre les deux ailes de la maison, raccordant ainsi des pièces auparavant séparées et autorisant une libre circulation entre elles. Un concept judicieux qui démultiplie les volumes et favorise un mode de vie largement ouvert sur la nature environnante.

Solution sagace, très lumineuse et confortable

De toutes les solutions d’implantation, la véranda encastrée entre deux corps de bâtiment formant un L constitue certes l’une des plus pertinentes. Tout d’abord en raison de la solidité des appuis : la véranda étant adossée à la maison par deux de ses faces (au lieu d’une dans les solutions courantes les plus habituelles), elle bénéficie de facto d’un excellent arrimage à la maçonnerie existante. En second lieu, et à matériaux identiques, son isolation thermique s’en trouve naturellement renforcée puisqu’elle se trouve moins exposée aux intempéries. Enfin, et c’est sans doute un avantage déterminant, la redistribution des locaux et l’aménagement des circulations permis par la véranda conduit à une organisation beaucoup plus fonctionnelle des usages résidentiels. Ainsi, il est courant de constater une séparation physique de la cuisine et de la salle à manger dans les maisons conventionnelles. Cette formule pénalise généralement la maîtresse de maison occupée aux fourneaux et empêchée de partager toute la convivialité des agapes. Dans ce cas, la véranda encastrée permet d’implanter une salle à manger sous la verrière, directement raccordée sur la cuisine par une grande baie percée dans le mur.

Le bénéfice immédiat de cette solution réside dans le regain de vie familiale et sociale permis par l’ouverture de l’espace. En repoussant les murs, la véranda est ainsi éligible à la plupart des usages domestiques. Les utilisateurs ne s’y trompent pas en y concentrant généralement les principales fonctions de la maison : on y prend les repas en famille ou entre amis, on s’y détend, on s’y amuse ou se cultive… Certains y installent leur bureau, un atelier de bricolage, un spa, des équipements sportifs, un jardin intérieur pour les plantes exotiques ou fragiles, etc. Il suffit de convoquer l’imagination pour faire de la véranda l’espace de vie privilégié de la maison. Et le lieu idéal d’un nouvel art de vivre…

Roger Téonas
PDG de Verand’Art
“Choisir sa véranda en vraie grandeur”

Implanté dans l’ouest de la région parisienne, Verand’Art compte parmi les meilleurs concepteurs et fabricants de vérandas en Ile de France. Cette entreprise dynamique développe une stratégie qui la différencie nettement sur son marché : ses produits sont systématiquement personnalisés et répondent parfaitement aux attentes actuelles d’habitabilité et de confort. De plus, grâce à son vaste show-room en Eure-et-Loir, le plus grand de France, chaque client peut choisir en vraie grandeur le modèle de sa future véranda. Autres atouts de Verand’Art, la proximité de la clientèle et la haute qualification de ses collaborateurs. Aucun chantier n’est jamais éloigné de plus de 50 km des ateliers de fabrication, si bien que les équipes sont en mesure d’intervenir très rapidement en cas de besoin.

«Nous disposons actuellement de plus de 1.200 références de vérandas réalisées en Ile de France» souligne Roger Téonas, PDG de Verand’Art. L’entreprise propose quatre styles de base : Empire, Victorien, Contemporain et Moderne qui peuvent ensuite faire l’objet de multiples déclinaisons en y incluant toute une gamme d’équipements spécifiques. A ces quatre modèles il convient d’ajouter un concept original, celui de véranda à toiture plate qui permet de s’affranchir de certaines contraintes liées aux vérandas traditionnelles. «La véranda à toiture plate s’adapte absolument à toutes les situations car elle n’exige qu’une hauteur sous faîtage identique à celle de la gouttière de la maison» commente Roger Téonas.