Aller au contenu principal »

la veranda en kiosque chaque trimestre : news, reportages, materiaux, annuaire
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2017 n°52 - Automne 2017
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2017 n°51 - Été 2017
  • Véranda magazine Avril / Juin 2017 n°50 - Printemps 2017
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2017 n°49 - Hiver 2017
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2016 n°48 - Automne 2016
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2016 n°47 - Été 2016
  • Véranda magazine Avril / Juin 2016 n°46 - Printemps 2016
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2016 n°45 - Hiver 2016
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2015 n°44 - Automne 2015
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2015 n°43 - Été 2015
  • Véranda magazine Avril / Juin 2015 n°42 - Printemps 2015
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2015 n°41 - Hiver 2015
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2014 n°40 - Automne 2014
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2014 n°39 - Été 2014
  • Véranda magazine Avril / Juin 2014 n°38 - Printemps 2014
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2014 n°37 - Hiver 2014
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2013 n°36 - Automne 2013
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2013 n°35 - Été 2013
  • Véranda magazine Avril / Juin 2013 n°34 - Printemps 2013
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2013 n°33 - Hiver 2013
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2012 n°32 - Automne 2012
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2012 n°31 - Été 2012
  • Véranda magazine Avril / Juin 2012 n°30 - Printemps 2012
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2012 n°29 - Hiver 2012
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2011 n°28 - Automne 2011
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2011 n°27 - Été 2011
  • Véranda magazine Avril / Juin 2011 n°26 - Printemps 2011
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2011 n°25 - Hiver 2011
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°24 - Automne 2010
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2010 n°23 - Été 2010
  • Véranda magazine Avril / Juin 2010 n°22 - Printemps 2010
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2010 n°21 - Hiver 2010
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2010 n°20 - Automne 2009
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2009 n°19 - Été 2009
  • Véranda magazine Avril / Juin 2009 n°18 - Printemps 2009
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2009 n°17 - Hiver 2009
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2008 n°16 - Automne 2008
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2008 n°15 - Été 2008
  • Véranda magazine Avril / Juin 2008 n°14 - Printemps 2008
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2008 n°13 - Hiver 2008
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2007 n°12 - Automne 2007
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2007 n°11 - Été 2007
  • Véranda magazine Avril / Juin 2007 n°10 - Printemps 2007
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2007 n°9 - Hiver 2007
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2006 n°8 - Automne 2006
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2006 n°7 - Été 2006
  • Véranda magazine Avril / Juin 2006 n°6 - Printemps 2006
  • Véranda magazine Janvier / Mars 2006 n°5 - Hiver 2006
  • Véranda magazine Octobre / Décembre 2005 n°4 - Automne 2005
  • Véranda magazine Juillet / Septembre 2005 n°3 - Été 2005
  • Véranda magazine Mars / Avril 2005 n°2 - Printemps 2005
  • Véranda magazine Janvier / Février 2005 n°1 - Hiver 2005

Appelés couramment Design, Contemporaine, Classique ou encore Tradition, ces modèles de vérandas relèvent d’un style de base commun, marqué par une caractéristique typique : leur toiture monopente. A l’origine, ces vérandas se concevaient davantage comme des sas d’entrée ou des annexes de surface restreinte et ne pouvaient guère revendiquer le statut de pièce à vivre comme c’est davantage le cas aujourd’hui. L’irruption progressivement sur le marché des ossatures en aluminium a favorisé une rapide amélioration de ces produits, enrichis ces dernières années des nouvelles technologies en matière d’isolation thermique et phonique. Nous vous invitons à un état des lieux.

Styles & architecture

Design et contemporaine, la véranda en toute simplicité

C’est la version la plus basique du ConCept de véranda, qu’on nomme parfois péjorativement “véranda-Cube“... bien à tort, Car Ce style minimaliste peut s’avérer judiCieusement assorti à une maison Contemporaine à Condition de respeCter des proportions équilibrées et de Choisir des tons en harmonie. moyennant quoi Cette véranda au design épuré et aux lignes fonCtionnelles offrira esthétique et Confort à un prix généralement très abordable.

Appelés couramment “Design“, “Contemporaine“, “Classique“ ou “Tradition“, ces modèles de vérandas relèvent d’un style de base commun, marqué par une caractéristique typique : leur toiture monopente. Agrémentée ou non de pans coupés, d’une croupe ou d’un lanterneau, cette toiture n’est autre que celle des premières vérandas industrialisées apparues en France dans les années 70-80. Initialement, ce qui peut apparaître comme un manque d’imagination de la part des constructeurs s’explique surtout par l’émergence d’un marché encore peu développé et l’absence de sophistication technique dans l’usinage des profilés aluminium. C’est pourquoi nombre de vérandas de l’époque étaient construites en structure bois, un matériau que les charpentiers et menuisiers traditionnels maîtrisaient parfaitement. Cependant, ces vérandas se concevaient davantage comme des sas d’entrée ou des annexes de surface restreinte et ne pouvaient guère revendiquer le statut de pièce à vivre comme nous les concevons actuellement.

Voici environ 25 ans, l’irruption sur le marché des vérandas à ossature aluminium a favorisé une rapide amélioration de ces produits dont les performances thermiques restaient modestes en regard des prouesses réalisées par les vérandas d’aujourd’hui. Il faut dire que les avancées considérables réalisées depuis lors par les industriels (profilés à rupture de pont thermique, vitrages à contrôle solaire et isolation renforcée) ont largement contribué à ces progrès qui bénéficient actuellement à tous les types de vérandas en aluminium. Par ailleurs, l’apparition des technologies de l’usinage automatisé (machines et bancs à commande numérique) a également facilité le développement de modèles à l’architecture très complexe. Les vérandas à toiture monopente profitent aussi de ces améliorations technologiques : même si l’usinage des pièces et profilés en est moins compliqué, la qualité de réalisation (notamment la précision des coupes d’onglet et de l’assemblage des profils) s’avère bien supérieure.

Confort et habitabilité

Simplicité des formes ne signifie aucunement simplisme du résultat : la véranda “Design“, sous l’aspect très symétrique de ses angles droits et de ses lignes fuyantes, offre des volumes d’une excellente habitabilité pour peu que l’élévation sous faîtage ne soit pas tributaire de la hauteur sous gouttière de la maison. On préconisera donc plutôt cette formule pour une implantation adossée sur un pignon élevé de la maison car en accolant une véranda monopente à une façade sous gouttière classique, et en respectant la pente de toiture indispensable, la hauteur sous plafond à l’intérieur de la véranda s’amenuise progressivement en allant vers l’extérieur. Il s’en suit une habitabilité restreinte et une impression visuelle et psychologique déplaisante. Une solution astucieuse pour y remédier consiste, si la configuration du terrain le permet, à positionner le sol de la véranda en contrebas du niveau de la maison afin de rehausser l’élévation sous faîtage. Mais attention, il faudra alors prévoir une ou plusieurs marches pour passer de la maison à la véranda, ce qui peut constituer un handicap pour la circulation des occupants. D’autre part, le style “Design“ se prête idéalement à l’installation de vastes baies coulissantes ouvrant largement la façade de la véranda vers le jardin. L’ajout d’une croupe en saillie intégrée dans la toiture monopente (style “Tradition“) apporte au modèle “Design“ un plus esthétique convenant particulièrement aux maisons à toiture deux pentes, le lanterneau triangulaire créant ainsi un reflet visuel de la géométrie du toit.

Bon rapport qualité-prix

De par la simplicité de son plan, la véranda “Design“ et ses dérivés n’exigent qu’un travail de conception relativement rapide. A l’aide des outils de création informatique actuels, le traçé de la structure et le calcul des cotes est quasi instantané dès lors que l’on a saisi les dimensions du rectangle au sol et la hauteur de façade. De même, l’usinage numérique des profilés, et plus tard la pose de la véranda, pourront être réalisés en un temps record. Le bilan budgétaire de ce type de véranda présente ainsi un excellent rapport qualitéprix. Il convient particulièrement bien pour agrandir les pavillons modernes qui disposent souvent d’une terrasse extérieure d’origine (vous vérifierez néanmoins la qualité des fondations de cette terrasse, qui doivent pouvoir supporter une construction sans risque de déformation ultérieure). Au-delà de ces considérations techniques, sachez enfin que vous pourrez opter pratiquement pour n’importe quel type de matériaux de structure et de remplissage (aluminium, bois, mixte pour l’ossature ; verre, polycarbonate ou panneaux sandwichs pour la toiture).